Labarde autrement...

Labarde autrement...

Labarde


Quand le Médoc avait des ailes - Nouvel ouvrage de Nathaniel LEE - Parution à la mi décembre 2018

 

 

Cliquez pour visualiser

 

aqlmada.jpg

aqlmada2.jpg

Article SO MAV.jpg


29/09/2018


Une plaque à la mémoire de Jacques FAYE

Plaque Jacques Faye.jpg


13/01/2018


André Francès n’est plus...

La municipalité n’ayant pas estimé nécessaire de retracer la mémoire d’un de ses anciens qui nous a quitté le mois dernier, nous vous proposons de le faire rapidement, d’autant qu’il prit part à l’activité et à la vie de notre commune pendant de nombreuses décennies.

 

André Francès n’est plus.


André François Francès était né à Labarde en mai 1920. Doyen de la commune il nous a quitté le 11 novembre dernier à son domicile labardais, dans sa 97ème année.


Ouvrier boulanger, il avait fait son apprentissage à Lége, avant d’aller exercer son métier avec son père à la boulangerie de Parempuyre jusqu’en 1962, tout en travaillant à la vigne au Domaine de La Maqueline à Macau, puis à partir de 1952 au Château Giscours à Labarde. Il lui arrivait également d’aller faire des remplacements dans les boulangeries des alentours.


En mai 1943, refusant de partir comme STO (Service du Travail Obligatoire) en Allemagne, il se cache dans les Pyrénées sous le faux nom d’André Louis Dupuy, rejoignant les Réfractaires et Maquisards et travaillant dans une boulangerie au Col d’Alpé.
Il épousa Suzanne Nau (décédée en janvier 2013) en 1942 et ils eurent 3 enfants, une fille et 2 garçons, qui leur donnèrent 4 petits-enfants, 12 arrière-petits-enfants et 2 arrière arrière-petits-enfants !


Membre du Conseil Municipal de Labarde de 1965 à 1971 et de 1975 à 1977, il fut Président du Syndicat des Marais de Labarde, qu’il connaissait comme sa poche,  pendant plus de dix ans, ainsi que Président du Syndicat de Chasse et du Comité des Fêtes qu’il anima pendant presque vingt ans.


Il possédait une petite vigne du côté de Bel Air qu’il cédera en fermage au Château Prieuré Lichine, lorsqu’il prit sa retraite.
Il fut aussi le représentant des assurances SAMDA pendant une quinzaine d’années, ayant son bureau à côté de chez lui. Il fut décoré du Mérite Agricole.


Et puis il fut le Secrétaire Département des Réfractaires et Maquisards de la Gironde, association qu’il dirigea pendant plus de 40 ans.

Son fils ainé Jean-Pierre fut également membre du conseil municipal (1983-89) et adjoint au maire (1989-95). Sa petite fille Marielle Allard et son arrière petit-fils Jordan Allard font partie de l’actuelle municipalité de Labarde.
Il était la dernière mémoire vivante de cette commune… intarissable !

 

af.jpgUne des dernières photos d’André Francès



 


31/12/2016


=> LIVRE : Une petite histoire de LABARDE en Médoc d'hier et d'aujourd'hui - Nathaniel A. LEE

Un écrivain dans notre équipe !

 

 

1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2.jpg  Nathaniel LEE vous invite à découvrir ou redécouvrir l'histoire de notre commune : LABARDE, à travers cet ouvrage documenté, riche en anecdotes et en faits historiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un travail de collecte qui permettra aux uns de retrouver quelques unes de leurs racines et aux autres de découvrir LABARDE.

 

 

 

 

 

 

 

 

A offrir ou à s'offrir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


12/02/2016


VŒUX DE LA MUNICIPALITE


Vendredi 9 janvier, salle du foyer de la mairie, nous étions deux représentants de « Labarde Autrement », Joël Bordeaux et Nathaniel Lee, à être venu écouter  « le discours du maire ». Le Conseil Municipal était presque au complet et parmi les invités d’honneur Gérard Dubo, Président de la CDC Médoc Estuaire, Mme la Maire de Macau et son 1er adjoint.


Après avoir fait une rapide allusion aux dramatiques évènements qui ont endeuillés notre pays l’an dernier, M. le maire a présenté ses vœux au nom du Conseil Municipal, puis a énuméré les diverses manifestations, organisées tout au long de l’année sur la commune, remerciant les divers organisateurs.


Puis il a cité les « grandes réalisations » communales de 2015 :


- l’installation de ralentisseurs devant la sortie de l’école et la réfection du parking devant la mairie
- l’installation de bancs dans divers coins de la commune et la remise en état du boulodrome du Quartier de La Maqueline
- la plantation de haies « biologiques » et l’entretien par des moutons et des chèvres du Terrain de Loisirs !
Pour 2016, nos élus prévoient la mise en sécurité du carrefour du Chemin de la Laurina et de la RD 2, à côté du passage à niveau.
Nous avons également appris que le Bardi allait paraître semestriellement maintenant, mais pour nous apprendre quoi?
Finalement nous avons compris que M. le maire comptait sur la mise en place de la « Mutualisation des Services » de la CDC pour faire des choses sur la commune !


Pas un mot sur :
- l’achat pour 18 000 € d’une tondeuse autoportée, qui va maintenant servir à quoi ?
- la suppression de nombreux arbres et végétaux sur l’ensemble de la commune
- rien sur le démontage de l’éclairage de Espace Fêtes
- l’abandon du lotissement de la Croix Neuve
- et l’élection d’un Conseil Municipal des Jeunes est passée sous silence
Mais que sont devenus les projets annoncés lors des vœux de l’an dernier ?
- la reprise de l’étude de l’aménagement du centre bourg et
- la continuation de l’agencement des ateliers municipaux
Cette manifestation n’a pas attiré grand monde à part les inconditionnels, les Labardais devaient savoir qu’ils n’apprendraient pas grand chose ce soir.


Pour le buffet, fini la traditionnelle galette des rois, remplacée par de copieux petits fours mais refusant de cautionner cette gestion je me suis éclipsé avant le service !


17/01/2016